Latin

Marc Antoine

Par Valentin CARETTE, publié le vendredi 28 novembre 2014 16:06 - Mis à jour le lundi 15 décembre 2014 16:25

Marc-Antoine est mort comme un lâche, pour le comprendre nous parlerons de sa famille, puis sa rencontre avec César, et son alliance puis sa rivalité avec Octave qui se terminera par sa défaite et sa mort.

Buste de Marc Antoine

 

Marc Antoine | Sa famille

 

 

Son nom Latin est Marcus Antonius, né le 1er janvier 83 avant J-C et mort le 1er août 30 avec J-C.

C'était un célèbre général et homme politique romain.

Son père était Marcus Antonius Créticus, politicien romain, et sa mère Julia Antonia était patricienne de la Rome Républicaine.

 

La rencontre de César

 

En -47, César devint dictateur et nomma Marc Antoine maître de cavalerie.

En -44, tous deux sont nommés consuls. Après la mort de César, Marc Antoine ameute le peuple contre ses assassins qui quittent la ville devant la folle agitation de Rome.

 

L'alliance puis la rivalité avec Octave

 

Après sa défaite, il se réfugie en Gaule auprès de Lépide, gouverneur de la Narbonnaise.

Grâce à celui-ci, il trouva Octave à Boulogne.

En 43 avant J-C, Antoine veut que Cicéron meurt car ce dernier l'avait violemment attaqué dans ses Philippiques.

Un an après, Marc Antoine suivi d'Octave, défait Brutus et Cassius dans la plaine de Philippes, et anéantit le parti républicain.

 

La défaite et la mort de Marc Antoine

 

Après la victoire sur Brutus et Cassius, pour sceller son alliance avec Octave, il épousa sa sœur, Octavie après la mort de sa femme Fulvie.

Il tomba sous le charme de Cléopâtre, laissa tomber Octavie pour Cléopâtre.

Pour lui montrer son amour, il lui donna une partie de ses conquêtes romaines: Phénicie, Cilicie, Syrie, Judée, Chypre.

Après cet événement, Octave coupa les ponts avec Marc Antoine, et le bat de façon décisive lors de la bataille navale d'Actium.

Vaincu, Marc Antoine se réfugie en Alexandrie avec Cléopâtre.

En -30, il se suicide avec Cléopâtre peu avant qu'Octave entre en Alexandrie.

Pièces jointes
Aucune pièce jointe
Commentaires

Aucun commentaire